Les achats sont-ils le plus beau métier du monde ?

Les achats sont-ils le plus beau métier du monde ?

La scène se déroule dans un restaurant parisien. Autour de la table ce jour-là, se retrouvent une directrice achats, quatre directeurs achats, et votre serviteur. Entre deux plats, et au détour de conversations passionnées, la discussion s'engage au sujet du métier achats. Un premier directeur achat travaillant dans l'automobile se lance. Et il n'y va pas par quatre chemins : "les achats ne sont-ils pas le plus beau métier du monde ?" Silence. 

Sa question pleine d'emphase peut surprendre au premier abord, mais elle a le mérite d'interpeler. En appuyant d'un regard convaincu son propos à destination de son voisin qui semble plus réservé quant au propos préliminaire, il poursuit sympathiquement "les achats ont la chance de ne pas travailler en silo. Nous sommes les seuls à plonger aussi loin dans les besoins internes et les relations externes. J'aime les gens !"

Mon voisin, plus stratège et exerçant dans l'aéronautique, ajoute : "les achats permettent surtout l'intégration à la chaîne de valeur des fournisseurs et des prestataires. C'est là tout l'enjeu, le challenge et l'intérêt de la fonction au quotidien". Le mouvement est d'ailleurs commun à beaucoup de secteurs d'activité, des industries au commerce aux services.

Le troisième directeur achats est plutôt du genre "Aquoiboniste". "Ne sommes-nous pas parfois simplement vus comme la cinquième roue du carrosse malgré tous nos efforts ? Ou perçus tels de simples cost-killers ?" Il replonge aussitôt dans son plat, d'un air un peu dépité, alors que son voisin lui répond : "Certes, les objectifs de réductions des coûts sont toujours au coeur des objectifs de la fonction achats, mais il y a pleins d'autres richesses à la fonction".

"Ouais...", se réveille le quatrième directeur achat qui était un peu absorbé par son iPhone. "Ce sont surtout les achats qui permettent et amplifient l'innovation fournisseur." "Vous êtes mignons, les champions du monde. Les salaires des achats sont beaucoup plus faibles que ceux des vendeurs !", assène notre "Aquoiboniste". Nouveau silence.

Ma voisine prend la parole à son tour, l'air grave. "Nous sommes des distributeurs de joie et de tristesse auprès de nos fournisseurs. Tout dépend si on leur affecte du business ou pas." Avant de poursuivre, sur un ton plus détendu : "derrière notre travail très rationnel, il y a bien une part d'émotion et d'affect que l'on envoie et reçoit tous les jours." 

Et après cette note lyrique, le moment du dessert venu, la conclusion est unanime: "Oui ! Les achats sont bien le meilleur métier du monde". Ou au moins, le métier le plus optimiste semble-t-il. Après tout, poser cette question, n'est-ce pas déjà y répondre ?

Source : Decision-achats 

INTELLIGENT BUYING

Notre but est de faire bénéficier à nos clients les meilleures pratiques achats développées dans les entreprises industrielles ayant le niveau de maturité achat les plus élevées au monde. Nous travaillons sur des secteurs divers et variés, nous avons capitalisé nos méthodologies et notre approche à travers le monde industriel, secteur pionner dans l’optimisation des coûts.

INSCRIPTION NEWSLETTER MVP

Prochainement

MVP SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX